Logo AHCSA

Mercredi 12 déc 2018

 
Bannière AHCSA
Coin arrondi

3ème projet de construction d'immeubles sur l'ancienne Cave du Mandement

L'adresse du DCTI pour écrire une lettre d'observations se trouve sur cette page. Si vous voulez faire figurer vos observations sur cette page, veuillez les envoyer à notre adresse (qui figure sur la page "Contact"). N'oubliez pas d'indiquer si vous êtes d'accord de faire figurer une signature, soit votre prénom+nom, soit vos intitiales, soit aucune référence personnelle.
► Voir les réactions au 1er projet.
► Voir les réactions au 2ème projet.
► Voir la page consacrée à la description de l'image directrice.
► Voir la lettre envoyée par l'AHCSA le 1er février 2013 au DCTI.

Certains membres ont écrit au DCTI


… Habitant depuis trente-cinq ans juste en face du projet d’implantation de Monsieur Schlaepfer et Hoirie Pillon, et vu que le DCTI est la seule instance susceptible d’infléchir ce projet, nous nous permettons les observations suivantes :

  • les plans proposent des bâtiments dont les rez-de-chaussée en façade de la route du Mandement sont à plus de 4 mètres du niveau de la route pour les bâtiments 1 et 3A. Il s’agit donc en fait, pour les riverains d’en face, d’un étage supplémentaire.
  • Ce projet, dont de nombreux points sont en contradiction avec l’image directrice, demande en outre de multiples dérogations pour contourner la réglementation de la zone 4B protégée.
  • La proposition architecturale, notamment des façades, est en complet désaccord et dysharmonie avec les maisons protégées du vieux village qui sont en face.

Ainsi, à notre avis, il n’y a pas lieu d’accepter la moindre dérogation qui permette à ce projet d’échapper à la réglementation de la zone 4B protégée, afin que ce soit lui qui s’intègre dans l’ancien village et non le contraire, ce qui serait un non-sens historique.

Les décisions qui se prennent maintenant se manifesteront pendant plusieurs générations. Nous vous demandons aujourd’hui de privilégier l’humain à la spéculation immobilière.

Nous vous remercions de prendre en considération ces observations de proximité dans vos décisions et nous vous prions de recevoir, Madame, Monsieur, nos meilleures salutations.

Emmanuel et Marie-France ESCALLE


… Je vous communique ci-après les observations qu’appelle de ma part le dossier cité en objet, que j’ai consulté dans vos Services le 23 janvier 2013 :

  1. sur le nombre d’étages des immeubles

  2. Le projet montre un étage supplémentaire sur plusieurs des immeubles, en contradiction avec l’Image directrice du périmètre nord-ouest du village de Satigny telle qu’approuvée par le Conseil municipal lors de sa séance du 20 décembre 2011.
    C’est le notamment pour les bâtiments suivants:
    >3 Aa
    >3 Ab
    >3 Bb
    >3 A
    >3 C

  3. sur les pièces du dossier
  4. Bâtiment 3A : absence de coupe dans l’axe transversal chemin du Bornalet-rampe de Choully et de plans de la façade est (donnant sur la route du Mandement et le Salève) pour la parcelle n°6979 (dont je suis locataire)

  5. sur les aspects “circulation”, “mobilité”, “déplacements” et “sécurité”
  6. ● circulation et sécurité

    Aucune étude d’impact ne figure au dossier consulté.
    Pourtant cet important projet (87 logements pour la seule 1ère tranche) ne manquera pas d’avoir des répercussions en termes de sécurité et d’augmentation de trafic.
    En effet le seul accès (entrée et sortie) pour les logements et les commerces débouche directement sur la route du Mandement qui, sur cette partie en traversée du village, pose déjà de nombreux problèmes (vitesse, sécurité des piétons et des riverains…) non résolus à ce jour.

    ● stationnement

    Le nombre de places prévu (105 places habitants + 6 places visiteurs) est insuffisant par rapport au nombre de logements ; en effet il ne représente que 1,27 place par logement.
    Or la plupart des ménages possèdent 2 véhicules.

    Cette insuffisance entraînera un stationnement anarchique dans un quartier qui connaît déjà des problèmes dans ce domaine, aggravés par une desserte très lacunaire de la commune par les transports publics.

    A ce propos on peut rappeler que le Conseil administratif a assuré aux habitants et commerçants du quartier, qui se plaignaient déjà d’un manque de parkings, que des places seraient mises à leur disposition dans le projet en cause.
    Cette “promesse” ne semble pas prise en compte dans le projet…

  7. sur l’architecture et la conception du projet
  8. Outre leur manque total d’originalité architecturale (“barres” coiffées d’un toit plat qui constituent un simple “copié-collé” des monotones bâtiments déjà réalisés sur la commune ces dernières années), les immeubles prévus, par leurs hauteurs et leur aspect, ne s’intègrent pas du tout dans leur environnement car : a) ils suppriment totalement la vue sur les hauts de la commune et sur le Jura, b) ils constituent une véritable incongruité architecturale par rapport au bâti existant de la route du Mandement (maisons classées).

  9. sur l’aspect environnemental

  10. Outre sa mauvaise intégration évoquée ci-dessus, le projet, tel que consulté, pêche par l’absence d’étude d’impact environnemental.
    Or un projet de cette importance devrait comporter une étude précise et détaillée.

  11. sur le respect des distances par rapport aux bâtiments existants

  12. ● les gabarits du bâtiment 3A ne semblent pas respecter les distances minimales pour les parcelles n° 6978 et 6979 (cf observations formulées par l’Inspection de la Construction).
    ● de plus, ce bâtiment 3A sera surélevé côté est (Salève) de plus de 2m par rapport aux immeubles existant entre lui et la route du Mandement, ce qui nécessitera un important ouvrage de soutènement.
    En tant que locataire de l’immeuble situé sur la parcelle n° 6979, je redoute que cet ouvrage, quasiment collé à mon garage, ne constitue une source de danger pour moi-même et ma famille car son effondrement aurait des conséquences dramatiques.

J’attends que vous me fassiez connaître la suite que vous aurez réservée à mes observations.

Jean-René BOLLIER


… Nous sommes propriétaires d'une maison inscrite à l'inventaire, située en face du projet susmentionné, et qui inclu des appartements et un commerce.

L'accès (entrée/sortie) du parking projeté se trouve exactement en face de l'entrée de notre établissement. C'est pourquoi nous sommes fortement préoccupés des répercussions que cela impliquera sur la circulation déjà très dense à cet endroit.
Nous sommes également soucieux des dommages qui pourraient découler de ce très gros chantier sur la stabilité de notre bâtiment qui n'est pas excavé.
En outre, ce projet nous semble en complète contradiction avec les déclarations de Monsieur Longchamp qui ne veut plus laisser construire des « barres sans âmes ». Le volume et le style architectural ne s'accordent pas avec les bâtiments protégés qui lui font face et ne suivent pas l'image directrice élaborée par la commune (par exemple l'allée centrale qui devait être une échappée visuelle est réduite à un escalier et un mur de 4 mètres). Les dérogations demandées pour détourner les normes de la zone 4B protégée nous paraissent donc inacceptables.

En espérant que vous tiendrez compte de nos observations, recevez, Madame, Monsieur, nos meilleures salutations.

Catherine MARCUARD         François POGET


Une personne, connaissant bien la région de Satigny, a écrit une longue et fort intéressante lettre d'observation au DCTI. Cliquer ici.

© AHCSA 2010 — 2018 Info cookies   Facebook