Logo AHCSA

Mercredi 12 déc 2018

 
Bannière AHCSA
Coin arrondi

Projet de construction de 3 immeubles à l’angle de la route du Mandement et de la rampe de Choully

Si vous voulez faire figurer vos observations sur cette page, veuillez les envoyer à notre adresse (qui figure sur la page "Contact"). N'oubliez pas d'indiquer si vous êtes d'accord de faire figurer une signature, soit votre prénom+nom, soit vos intitiales, soit aucune référence personnelle.
Cliquez ici pour lire le courrier d’observations formulées par l’AHCSA à l’attention du DCTI le 5 février 2011.

Certains membres ont envoyé leur lettre d'observation au DCTI, d'autres nous ont communiqué leurs réactions:


Lettres d'observation

… Le projet de trois immeubles Magnolias ne peut être dissocié de celui du rehaussement de l’ancienne cave contiguë avec ses 21 villas. Ils se situent tous les deux en pleine zone protégée.

L’ensemble constitue un projet dont le premier objectif est de tirer du site le bénéfice financier maximum, au mépris d’un village protégé, au mépris de riverains dont le seul paysage serait une paroi vitrée de cinq niveaux, au mépris de la commune qui a déjà investi dans le déplacement du centre du village et l’aménagement routier, au mépris du monde viticole environnant et surtout au mépris de la collectivité.

Vous allez devoir, en tant que membre d’une administration, vous prononcer sur ce projet. Sa réalisation ou non dépend, en fait, de votre décision personnelle.

Je n’aborde pas les points techniques, esthétiques ou réglementaires qui doivent faire rejeter ce projet, mais j’attire simplement votre attention sur la responsabilité qui vous incombe dans la constitution de l’environnement qui sera celui de nos enfants.

Si l’environnement façonne l’individu, vous avez la tâche aujourd’hui en tant qu’individu de façonner l’environnement qui sera le nôtre. Je vous remercie donc de prendre en compte la vie des habitants actuels et futurs lorsque vous déciderez administrativement de ce projet…

Emmanuel Escalle


… Par la présente, nous tenons à vous exprimer notre vive indignation à la vue du projet de construction de la Résidence des Magnolias.

La route du Mandement était autrefois le centre du village de Satigny. Les maisons qui font face au projet sont toutes inscrites à l’inventaire architectural du canton de Genève comme immeubles dignes d’être protégés. Elles figuraient déjà sur le cadastre de 1778: N° 420(180) et de 1812: N° 4232(178 et 179).

Dès lors, comment imaginer défigurer cette rue en construisant, en face de ces maisons villageoises historiques, trois immeubles en totale opposition du point de vue architectural:

  • toits plats (toits en pentes)
  • 4 et 5 étages sur rez (pas plus de 2 étages sur rez)
  • bâtiments d’aspect très moderne avec de grandes surfaces vitrées de style bureaux (maisons villageoises du 17e siècle).

De plus, l’existence de ces trois immeubles impliquerait également la disparition:

  1. de la fontaine du village qui avait déjà remplacé l’ancienne fontaine lors de la transformation des caves du Mandement en 1974.
  2. d’un magnifique cèdre, digne lui aussi d’être préservé!

Ne serait-il pas plus opportun, dans un esprit de préservation du patrimoine et d’unité architecturale, d’imaginer des petits immeubles villageois (pas plus de deux étages sur rez) avec des toits en pente, des fenêtres avec des volets… construits soit parallèlement à l’immeuble actuel de la rampe de Choully, soit en retrait afin de conserver la fontaine et le cèdre.

Certaines communes comme Russin et Aire-la-Ville ont bien réussi à se développer tout en préservant le cachet de leur village. Pourquoi cela ne serait-il pas possible ni envisageable de le faire dans la rue principale de Satigny?

Nous souhaitons vivement que notre lettre retiendra toute votre attention et qu’aucune autorisation ne sera accordée pour un projet aussi irrespectueux du centre historique du village de Satigny.

Dans l’attente de vos nouvelles, …

Catherine Mugny


… Le choix des arbres à planter appelle les observations suivantes:
  • Tilia tomentosa (synomymes: tilia argentea, tilia alba)

Les fleurs de ce tilleul sont considérées comme nocives pour les abeilles; en effet, très nectarifères, elles les attirent mais ont sur elles un effet narcotique qui perturbe gravement leur métabolisme.

De plus ces fleurs sont tellement parfumées qu'elles peuvent en devenir incommodantes pour les personnes se trouvant à proximité. Enfin on peut souligner que cet arbre est sensible à la sécheresse.

Pour toutes ces raisons, Il semble nécessaire de choisir un autre arbre d'ombrage mellifère (par exemple: Tilia cordata ou Sophora japonica??)

  • Aesculus carnea briotïï

Même si ce "marronnier d'Inde" à fleurs rouges, hybride d'Aesculus hippocastanum, semble plus résistant aux maladies et ravageurs qui frappent ce dernier, est-il judicieux de le planter dans une région atteinte par ces ravageurs? …

Marie-Thérèse Delaforge Bollier


… Satigny, village protégé, voit sortir de terre à une allure vertigineuse, un grand nombre d’immeubles sur son territoire. Leur intégration à l’environnement n’est pas toujours des plus réussies.

Les premiers immeubles construits en zone 4BP en respectaient la législation: distance, gabarit, aspect, toits pentus.

Les propriétaires des maisons du village protégé doivent se soumettre à une législation extrêmement stricte lors de rénovation, parfois à quelques centimètres près. Et c’est heureux.
Nous vous demandons la même exigence pour les projets de constructions en 4BP, zone qui entoure le village protégé.

Le projet soumis à votre autorisation défie l’entendement et provoque l’indignation:
Situé au cœur de l’ancien village protégé et en zone 4BP, il n’en respecte pas la législation et sa réalisation exigerait une dérogation (article 106).

Dérogation qui, je le rappelle, doit quand même permettre de « sauvegarder le caractère architectural et l’échelle de l’agglomération et du site environnant »

Au vu de ces observations, nous vous demandons de ne pas accorder d’autorisation à ce projet…

Marie-France Escalle


… Je suis consternée par les plans des bâtiments prévus à l’angle de la route du Mandement et de la rampe de Choully.

Les hauteurs sont inadmissibles et portent atteinte à tout l’ancien village existant. Tout l’environnement sera abîmé.

En effet, les parcelles sont en zone 4BP, le village est protégé et il serait inadmissible de donner une dérogation (article 106) qui permettrait de construire ces 3 immeubles.

La circulation est déjà très dense à ce carrefour et elle deviendra complètement insupportable de jour et de nuit.

Veuillez bien prendre en considération ces observations qui sont justifiées…

Gertrude Schwab


... Après avoir vu les plans et les maquettes, nous nous permettons de vous écrire afin de vous faire part de notre opposition à ce projet.

En effet, en tant que propriétaire aux abords de cette construction, nous nous sentons directement concernés par ce projet et ne comprenons pas que dans une zone 4B protégée l’on puisse envisager de bâtir ou de rénover des immeubles sans respecter certains critères d’intégration architecturale et d’esthétisme liés à un village protégé.

A ce titre, la hauteur des immeubles ainsi que la présence de nombreuses façades vitrées apparaissent comme des obstacles évidents à une éventuelle dérogation que vous pourriez éventuellement octroyer au propriétaire des lieux...

Laura et Christophe Payot


D'autres nous ont communiqué leurs réactions…

… Les points relevant des lois et règlements sur les constructions, par ex. gabarits, droits de jours, éloignement des parcelles voisines et des voies de circulation ne sont pas négociables et doivent être respectés.

Ainsi il convient de ramener l'emprise au sol aux limites autorisées.
Respecter les gabarits de hauteur applicables à la zone 4B protégée.

Intégrer dans la procédure la pose de gabarits avant une nouvelle procédure de consultation et opposition.

Faire appliquer les recommandations du plan directeur en ce qui concerne les toitures pentues et le respect de la sobriété énergétique.

En ce qui concerne l'aspect architectural:

Casser l'uniformité des façades au profit d'une diversité de modules pour donner un pendant aux immeubles du versant sud de la route du Mandement pour conserver le caractère villageois.

Aspect social:

Créer un espace de loisirs intégrant une place de jeux pour les enfants.

Parcage.

Disposer de places de parc publiques en épi sur la route du Mandement par le biais de cession ou de servitude.

Robert Preisig


… Je pense que ce projet "Les Magnolias" est très dense et extrêmement proche de la route du Mandement. Si l'on pense à ses malheureux futurs habitants, il pose à nouveau et avec acuité la question du BRUIT de cette route.

Au fur et à mesure que Satigny se densifie, la nécessité d'un contournement devient de plus en plus impérative.

Or les possibilités de prévoir une route de contournement en contrebas du village diminueront au gré de la mise en œuvre de nouveaux projets, pour le moment prévus à long terme, situés entre le village et le Nant-d'Avril, d'une part, et entre le village et le cimetière, d'autre part.

Face à l'accroissement inexorable de l'urbanisation du village, je pense qu'il devient urgent de réserver les terrains nécessaires à un contournement, puis de le construire, afin de ménager un cadre de vie agréable à nos futurs nouveaux habitants.

Cette tâche doit être prise à bras-le-corps par notre Conseil communal…


Ma première réaction à froid: ils sont fous!

Voilà mes réflexions.

Cette dernière proposition, qui s'ajoute aux nombreux nouveaux immeubles sortis de terre ces derniers mois, fait passer Satigny de village à cité-dortoir en quelques années (en quelques mètres aussi!), alors même que la commune ne fait pas les efforts nécessaires déjà aujourd'hui pour assurer, en particulier en matière de mobilité et en matière de qualité de vie, dans cette zone du village.

Ce croisement, ainsi que les tronçons adjacents de la route du Mandement, sont très bruyants, tout au long de la journée, et la sécurité n'y est pas assurée, et on propose d'y "planter", quasiment au nu de la route, trois immeubles! Cela me laisse songeuse…. on manque vraiment de respect pour les nouveaux habitants!

Combien seront-ils? Comment est-ce que la commune imagine absorber ces nouveaux citoyens?

Par ailleurs, l'architecture modernisante n'a rien à faire en face des vieux bâtiments de Satigny…


  • les nouveaux immeubles m'ont l'air bien hauts
  • les façades fer-verre dépareillent dans un village quasiment pierre.

J.R.


Cet immeuble est trop imposant, trop haut et constitue une barre inestétique à l'entrée du village. Au regard des gabarits existants et des traits architecturaux sur la route du mandement au niveau du village, cet immeuble ne semble ne pas avoir consédérer son intégration de manière harmonieuse.


Nous ne vous cachons pas que nous sommes atristés, pour ne pas dire très en colère du bétonnage de Satigny. Le projet de 3 immeubles de 4 et 5 étages nous semblent délirant.

Merci de nous tenir au courant de vos démarches.


Je vous informe que je vous soutiens dans votre démarche d'opposition à la construction d'un immeuble à côté des anciennes caves de Genève.
Je désire également m'inscrire à votre association.


Observations supplémentaires faites par des non-membres

La Société d'Art Public, en date du 10 février: "fait toutes les réserves sur cette masse qui risque de compromettre une situation déjà fragile"

pour le comité

Les consorts (9), propriétaires de la parcelle adjacente à la Rampe de Choully ont développé, le 10 février, les 3 points suivants:

  1. Violations des dimensions du gabarit (art. 32 LCI) et caractère inesthétique des bâtiments (art. 15 LCI)
  2. Problème de sécurité et inconvénients graves pour le voisinage (art. 14 LCI)
  3. Suppression des chemins d'accès à notre parcelle coté est et ouest

Les consorts

Un voisin de la Rampe de Choully a exprimé, en date du 26 janvier, des remarques sur les sujets - pompe à chaleur, - nuisances sonores causées par le chauffage et la ventilation, - projet d'installation d'une déchetterie, - demande de mise en rue résidentielle de la rampe de Choully, etc.

X-X X


© AHCSA 2010 — 2018 Info cookies   Facebook