Logo AHCSA

Lundi 26 juin 2017

Bannière AHCSA
Coin arrondi
Tout développer Fermer (état antérieur) (tout)

Dossier MOBILITÉ ET MODERATION DU TRAFIC


Modération du trafic sur les routes du Mandement et de la Gare

Janvier 2010

Suite à la pétition de 2009 (rapport du Grand-Conseil) demandant la « diminution des nuisances sur la route du Mandement traversant le village », il a été décidé de se préoccuper en priorité des routes cantonales traversant le village: la route du Mandement qui est une route cantonale secondaire, et la route de la Gare qui est une route cantonale primaire. Ces statuts différents changent les possibilités d’intervention pour modérer la vitesse du trafic. On peut par exemple poser un « kit école » (bandes rouges et peinture sur le sol indiquant la présence d’enfants) sur une route cantonale secondaire, mais pas sur une route cantonale primaire. (18 janvier 2010, parution dans la TdG d’un article sur le devenir de notre pétition).
Courant janvier 2010, deux listings des points noirs pour la sécurité des piétons ont été envoyés à Urbaplan: Points noirs route du Mandement et Points noirs route de la Gare. Ce bureau d’urbanistes a été mandaté par la commune pour élaborer un projet de modération du trafic sur la route du Mandement, suite à la pétition citée ci-dessus.
HERMANCE
Chancy
4 plateaux de ralentissement + un radar
CHANCY
Hermance
4 plateaux de ralentissement + 1 panneau de circ. unidirectionnelle
Des membres du groupe ont aussi sillonné quelques communes du canton, en quête d’exemples. Ils ont découvert deux cas intéressants de modération du trafic (seuils de ralentissement, panneau de circulation unidirectionnelle, marquages particuliers, etc.) à Hermance et Chancy. Ces deux communes sont traversées par une route cantonale secondaire, comme la route du Mandement à Satigny. Ces informations ont aussi été transmises à Urbaplan en leur demandant d’aller sur le terrain pour se faire une idée (voir d’autres photos).

Mars 2010

L’AHCSA a obtenu de la mairie les résultats des contrôles de vitesse par radar mobile réalisés par la police en 2009 sur les routes cantonales qui traversent la commune. On constate de très nombreuses infractions (excès de vitesse) sur le tronçon du centre du village entre le giratoire côté Meyrin et la rampe de Choully (contrôles du 21 avr., 29 avr. et 5 mai demandés par un membre de l’AHCSA). Une comparaison est intéressante. Pour un nombre de véhicules contrôlés quasiment équivalent (790 le 5 mai 2009 en 2h sur la route du Mandement et 792 sur la route de Satigny), on compte presque la moitié moins d’infractions sur la route de Satigny qui ne traverse pas une agglomération que sur la route du Mandement au centre du village (88 et 159). Une différence que nous expliquons par la présence d’un radar fixe sur la route de Satigny.

Avril 2010

Nous avons pu rencontrer à la mairie M. Claude Guinans et M. Martin Walther d’Urbaplan, pour discuter autour du premier projet de modération du trafic sur la route du Mandement élaboré par Urbaplan. La discussion a été ouverte et constructive.

Nous avons particulièrement apprécié les propositions suivantes: élargissement et revêtements différenciés des trottoirs, ajout de deux nouveaux passages pour piétons avec îlots, nouvel éclairage type "village". Nous avons l’impression que nos remarques ont été entendues, en particulier par l’urbaniste. Mais il est aussi ressorti très clairement que la commune s’opposait par principe à certains aménagements de modération du trafic tels que des seuils de ralentissement, pourtant acceptés par les vignerons à Peissy, et aussi à un panneau de circulation unidirectionnelle, comme à Chancy. Nous avons également reparlé de placer un radar sur le tronçon où les voitures roulent le plus vite, soit entre le giratoire côté Meyrin et le carrefour de Choully et proposé une réflexion sur la perte de la priorité de la route du Mandement au profit de la Rampe de Choully. La commune nous a aussi transmis oralement les résultats du comptage des véhicules et de leur vitesse réalisé dans la semaine du 12 avril. Ce comptage ne reflète pas vraiment la réalité car la zone frontalière était encore en congé. Nous avons également insisté sur l’urgence des aménagements à réaliser à la route de la Gare (voir listing Points noirs Route de la Gare), en particulier un passage pour piétons avec îlot à la hauteur des immeubles des Vignes dorées.

Mai 2010

La mairie nous a prévenus que les agriculteurs n’acceptent pas le rétrécissement de la chaussée prévu à 4,50m par Urbaplan parce qu’il gênerait le passage des moissonneuses batteuses. Nous nous sommes renseignés auprès du Service des Automobiles et de la Navigation qui nous a appris que la largeur des moissonneuses batteuses n’excède pas 3,50m dans le canton.
Des utilisateurs de moissonneuses batteuses nous ont affirmé en outre que 4,50m étaient suffisants pour circuler, d’autant plus que le tronçon concerné est court. Nous continuons donc de soutenir complètement la proposition d’Urbaplan. L’AHCSA souhaite que la mairie privilégie un centre de village convivial et agréable pour les piétons et les cyclistes et pas uniquement une zone de transit où les voitures sont prioritaires.

Juin 2010

Une lettre a été écrite au CA pour faire le point sur la position de l’association par rapport à l’avant-projet d’Urbaplan. Elle demande l’ajout d’un plateau de ralentissement sur le tronçon entre la rampe de Choully et la vinothèque, qui est le plus délicat et le plus dangereux de la route du Mandement dans le village. C’est à cet endroit que les voitures vont le plus vite, comme l’ont confirmé les mesures de vitesse effectuées en avril dernier. La proposition d’Urbaplan de rétrécir le tronçon à 4,50m peut être efficace pour ralentir les voitures quand elles se croisent, mais elle est inutile quand la voie est libre. Le tronçon est rectiligne et bénéficie d’une bonne visibilité qui incite les automobilistes à accélérer.
Nous avons appris d’Urbaplan que la largeur de la route du Mandement dans la partie goulet est finalement maintenue à 4,50m contrairement à ce que demandaient les agriculteurs (voir ci-dessus sous mai 2010). Les potelets des trottoirs sont cependant déplacés pour laisser un peu plus de place aux moissonneuses batteuses.
Nous avons écrit une lettre à Madame la Conseillère d’État Michèle Künzler pour lui faire part de nos préoccupations concernant la route du Mandement.

Août 2010

Madame Michèle Künzler a répondu à la lettre envoyée par l’AHCSA en date du 15 juin 2010. Elle affirme dans sa réponse qu’elle partage nos préoccupations concernant l’aménagement de la route du Mandement et que la DGM analysera les conclusions de l’étude d’Urbaplan avec la plus grande attention.
La commune a enfin déposé une demande de construire un passage piétons protégé sur la route de la Gare au niveau des Vignes Dorées et du chemin de la Mère-Jeanne. Un des points noirs que nous avions dénoncés sur cet axe (voir Route de la Gare) et qui aurait dû être résolu depuis des années, les Vignes Dorées ayant plus de 20 ans.

Octobre 2010

Le projet d’aménagement de la route du Mandement n’a pas encore été soumis aux départements cantonaux concernés. La raison de ce retard d’après Urbaplan est dû au fait que le projet de transformation de l’ancienne Cave de Genève est sur le point d’être bouclé. Urbaplan a proposé à la commune de profiter de cette opportunité pour compléter le projet d’aménagement de la route du Mandement avec celui d’une vraie place devant l’ancienne Cave. Elle ne pourra être réalisée que si M.Schlaepfer cède à la commune le droit d’usage de la partie concernée.

Mars 2011

L’AHCSA a rencontré M Claude Guinans à la mairie mercredi 30 mars. Le but était de faire le point sur l’avancement du projet d’Urbaplan. Il nous a appris que pour le moment tout était bloqué. Les différents services de l’Etat se renvoient la balle. Il semble en particulier que le service des routes refuse le rétrécissement à 4,50m prévu au niveau du 118-120 route du Mandement et aussi d’autres propositions comme la plantation d’arbres à la sortie du village côté Russin, etc. M Guinans nous a affirmé que le défendrait le projet Urbaplan vis-à-vis du canton. De notre côté nous avons insisté pour que la mairie soutienne la pose d’un radar au centre du village. Après avoir analysé les résultats du comptage routier effectué en avril 2010, nous avons pu montrer à M Guinans que des véhicules traversaient l’agglomération à plus de 80 km/h en pleine journée.
Transport exceptionnel

Août 2011

Un convoi exceptionnel traverse Satigny le 6 août 2011 en empruntant la route du Mandement. Cet exemple démontre une contrainte importante liée à cette route cantonale secondaire qui doit laisser passer des équipements lourds et encombrants vers l’usine électrique de Verbois. Reproduction partielle d’un article de la Tribune de Genève, et quelques photos.

Septembre 2011

Suite à une information communiquée par M. Claude Guinans, l’AHCSA a appris que le projet d’aménagement de la route du Mandement était toujours bloqué par la DGM. Nous avons écrit au CA pour lui faire part de nos préoccupations concernant cette nouvelle qui survient après des mois d’attente. Nous ne comprenons pas ce qui, dans le projet que la commune a soumis aux autorités cantonales, peut justifier une telle attitude. La proposition d’aménagement de la route du Mandement proposée par Urbaplan n’exige pourtant aucun aménagement exceptionnel par rapport à ce qui a été autorisé dans d’autres communes, en particulier à Hermance et Chancy (">voir photos). M Claude Guinans de son côté a écrit au DIME pour comprendre les raisons de ce blocage en joignant notre lettre à son courrier.
L’AHCSA a aussi écrit à ce sujet à Mme Michèle Künzler pour la rendre attentive au fait que plus d’un an s’est écoulé depuis que la commune de Satigny a déposé le projet de modération du trafic sur la route du Mandement auprès des autorités cantonales concernées. De plus, d’après nos informations, le projet est bloqué au niveau de la DGM qui dépend de son autorité. Ce blocage nous inquiète, la situation est alarmante. Nous constatons en effet une forte augmentation du trafic et des excès de vitesse. Ce constat est d’autant plus préoccupant que le nombre important de nouvelles constructions de ces deux dernières années ont amené dans la commune beaucoup de jeunes familles avec enfants.

Novembre 2011

En date du 10 novembre, nous avons reçu une réponse de Mme Michèle Künzler qui nous apprend qu’aucune demande formelle d’aménagement de la route du Mandement n’a encore été déposée par la commune auprès des autorités cantonales. Seul un avant-projet a été discuté au niveau de la DGM, et les avis divergent entre le canton et la commune concernant la largeur de la route. Madame la conseillère d’Etat propose de mettre en place un aménagement à l’essai pour évaluer l’impact d’un éventuel rétrécissement sur la circulation.
Nous avons reçu en outre la copie de la réponse adressée par Mme Michèle Künzler au CA sur le même sujet.
Devant la lenteur des administrations communales et cantonales, l’AHCSA a compris que la réalisation de mesures effectives de modération du trafic au centre du village risquait de prendre encore beaucoup de temps, elle a donc décidé d’écrire le 9 novembre 2011 à Mme Isabel Rochat, conseillère d’Etat chargée du DSPE, pour lui demander la pose d’un radar au centre de l’agglomération; cette lettre n’a jamais reçu de réponse. Cette mesure permettrait de résoudre rapidement les problèmes importants de sécurité mais aussi de réduire notablement les nuisances sonores et la pollution de l’air dues au trafic routier.

Décembre 2011

Suite à une question sur l’avancement des projets d’aménagement, posée par l’AHCSA au cours de la séance du CM du 20 décembre, M. Guinans a dit que, début janvier, il s’attelerait à réaliser un aménagement provisoire de modération du trafic sur la route du Mandement (entre rond-point d’entrée coté Meyrin et Rampe de Choully) et sur la route de la Gare (devant la gare). Cet aménagement provisoire devrait être effectif dans 6 mois et testé pendant un an.
Présence de l’AHCSA au CM du 20 décembre 2011: Extraits du PV, le PV complet est consultable sur le site de la commune.

Janvier 2012

Le 20 janvier, l’AHCSA écrit une lettre à M. Guinans pour lui demander à être associée au projet d’aménagements provisoires de modération du trafic sur les routes du Mandement et de la Gare. Dans ce but, elle a demandé à rencontrer prochainement le conseiller administratif responsable des routes.

Février 2012

Sans réponse de Claude Guinans, nous avons contacté Urbaplan pour savoir où en était le projet d’aménagement de la route du Mandement. M Walther nous a répondu qu’il venait de recevoir un mandat de la commune pour réaliser les aménagements provisoires demandés par les autorités cantonales. Il s’agira de plots en matière plastique. Des aménagements provisoires seront aussi installés sur la route de la Gare.

Mars 2012

L’AHCSA a contacté l’APE, pour savoir si elle était prête à collaborer avec nous pour demander des mesures de modération du trafic dans la commune. L’APE nous a répondu qu’elle était très prise par d’autres dossiers et qu’elle reprendrait contact avec l’AHCSA en temps voulu.

Avril 2012

Sans réponse ni accusé de réception de la part de Mme Isabel Rochat à notre lettre du 9 novembre 2011, nous lui renvoyons notre lettre avec une note séparée. Cet envoi est, lui aussi, resté sans réponse.

Juin 2012

Une délégation du comité a rencontré M. Claude Guinans le 12 juin. Ce dernier nous a présenté deux projets d’aménagements provisoires pour modérer le trafic, l’un sur la route du Mandement, l’autre sur la route de la Gare (voir esquisse route du Mandement).
Ces aménagements provisoires devraient être mis en place pour la rentrée scolaire fin août – début septembre. Nous avons demandé à M. Guinans comment la commune allait évaluer leur impact sur une éventuelle diminution de la vitesse des véhicules. Il a précisé qu’il n’y aurait aucune mesure des vitesses des véhicules avant la pose des aménagements provisoires, ni après quelques mois. Il sera donc difficile d’évaluer objectivement les effets. Nous avons profité de ce rendez-vous avec M. Claude Guinans pour lui répéter que nous soutiendrions la commune si, comme elle a dit vouloir le faire, elle demandait au canton le 30 km/h dans le village. Nous avons seulement souligné que, pour être crédible, Satigny devrait commencer par appliquer cette politique sur les routes communales, par exemple la route d’Aire-la-Ville très fréquentée (jeunes enfants, vieillards etc).
Nous avons aussi évoqué avec M. Claude Guinans notre lettre à Mme Isabel Rochat concernant la pose d’un radar au centre du village. Il nous a répondu qu’il n’avait pas l’intention de demander le déplacement de celui qui se trouve à l’entrée côté Meyrin et qu’il ne voulait pas de radar supplémentaire.

Septembre 2012

Les aménagements provisoires de modération du trafic ont été posés durant la première semaine de septembre sur la route du Mandement entre le giratoire côté Meyrin et l’atelier de mécanique auto situé au No 125. Les premières observations montrent qu’ils ne sont pas efficaces pour ralentir la vitesse des véhicules venant de Russin. Concernant le sens inverse, leur efficacité est relative, même pour la sécurité des riverains qui doivent sortir directement sur la route. Deux jours après leur installation, le poteau devant chez Meinen (au No 114) a été arraché et dans les 3 semaines qui ont suivi, 6 éléments de caoutchouc vissés dans la route ont été arrachés (toujours au même endroit devant le No 120). Certains véhicules, au lieu de ralentir lorsqu’ils croisent, passent sur les aménagements provisoires.
Pour la route de la Gare on attend encore l’aménagement provisoire prévu, à savoir un passage piétons protégé à la hauteur du restaurant.

Novembre 2012

Suite peut-être aux nombreuses remarques concernant la quasi inutilité des aménagements provisoires mis en place en septembre, ces derniers ont été renforcés, dans la deuxième quinzaine de novembre, par la pose de quatre bornes verticales. Elles représentent un plus certain pour la sécurité des riverains du côté impair de la route du Mandement. Malheureusement, force est de constater que si leur but est aussi de ralentir la vitesse des véhicules, elles sont inefficaces, surtout dans le sens sortie du village. Dans l’autre sens, quelques véhicules ralentissent un peu s’ils doivent croiser, mais ils ne sont de loin pas la majorité.
L’aménagement provisoire prévu route de la Gare n’est toujours pas mis en place. D’après nos informations, ce retard serait lié à la réalisation d’un arrêt TPG dans la zone de la gare.

Janvier 2013

L’AHCSA écrit un courriel à la mairie pour obtenir les résultats des contrôles de vitesse par radar mobile réalisés par la police en 2012 sur les routes cantonales qui traversent la commune.

Février 2013

L’AHCSA écrit un courriel à M Claude Guinans, conseiller administratif chargé des routes, pour lui faire part de ses observations après 6 mois de mise en place des aménagements provisoires sur la route du Mandement. L’objectif de ralentir la vitesse des véhicules n’est visiblement pas atteint. Pour le démontrer aux autorités cantonales compétentes, il faudrait faire effecteur un contrôle radar sur plusieurs jours afin d’avoir des mesures concrètes. Pour le reste, la panoplie des mesures efficaces, déjà employées sur d’autres routes cantonales et communales, reste ouverte (radar, seuils de ralentissement, etc).

Mars 2013

Suite au courriel envoyé à la commune concernant les aménagements provisoires de la route du Mandement (voir ci-dessus), l’AHCSA écrit à Mme M. Künzler, conseillère d’Etat, chargée du Département de la mobilité, pour faire le point. Nous soulignons encore une fois que le but de ralentir les véhicules n’est pas atteint et nous espérons qu’elle va mettre en place des mesures plus efficaces telles que la pose d’un radar ou de seuils de ralentissement. Nous lui rappelons que le souhait des habitants de la commune est que la vitesse de 40 km/h soit respectée sur toute la traversée de la localité pour que cet axe ne coupe plus le village en deux et qu’il cesse d’être un danger pour les piétons et les cyclistes.

Avril 2013

Ayant appris lors du CM du 19 mars 2013 que la commune allait faire une demande de 30 km/h sur les deux routes cantonales de la Gare et du Mandement, nous avons écrit aux autorités communales pour leur dire que nous soutenions fortement leur démarche tout en leur faisant remarquer qu’elles seraient plus crédibles et cohérentes vis-à-vis du canton si elles créaient déjà des zones 30 sur les routes communales où cela s’avère nécessaire, par exemple sur la route d’Aire-la-Ville (centre de Satigny) où se trouvent une crèche, un EMS et plusieurs commerces, ainsi qu’à la rampe de Choully, devant la Mairie, où il y a une école et souvent des manifestations.
Le Conseiller Administratif en charge des routes, Monsieur Claude Guinans, nous a répondu le 23 avril.
Nous avons aussi envoyé un courriel à tous nos membres pour leur demander quelles routes ou parties de routes de la commune devraient, à leurs yeux, être mises à 30 km/h. Quelques membres nous ont répondu.

Mai 2013

Mme Künzler répond à notre courrier. Elle constate que la mise à l’essai des aménagements sur la route du Mandement est mitigée, et rappelle son souci de trouver une solution acceptable et adaptée qui puisse satisfaire toutes les parties concernées.

Juin 2013

Le 5 juin, deux membres du comité ont rencontré M. Thierry Messager, directeur pour la région du Mandement à la Direction Générale de la Mobilité (DGM). D’après les informations qu’il nous a données, il semblerait que le canton réponde favorablement à la demande de 30 km/h de la commune pour la route du Mandement dans une première étape, car c’est une route cantonale secondaire et c’est plus facile que pour une route cantonale primaire comme celle de la Gare.
Il a aussi déclaré que pour lui, en attendant les aménagements nécessaires sur la route du Mandement, la seule mesure efficace actuellement pour ralentir la vitesse du trafic est la pose d’un radar au centre du village. Une mesure que nous avons proposée depuis plusieurs années.
La DGM attend en outre de la commune qu’elle mette à 30 km/h les route communales qui débouchent sur la route du Mandement, à savoir le chemin du Jarlot, la rampe de Choully, la route d’Aire-la-Ville et le chemin du Bornalet.
L’AHCSA écrit le 21 juin au CA pour le remercier d’avoir mis en place pendant quelques jours un radar sur la route du Mandement au centre du village. Il a eu un véritable effet pédagogique, puisque de nombreux conducteurs ralentissaient en l’apercevant et respectaient ainsi le 40 km/h. Ceci prouve encore une fois que la pose d’un radar à cet endroit serait une mesure adéquate pour la modération du trafic.

Septembre 2013

Suite à notre demande écrite du mois de janvier et de nombreuses relances successives, pour obtenir les résultats des contrôles de vitesse par radar mobile réalisés par la police en 2012 sur les routes cantonales qui traversent la commune, nous les avons enfin obtenu (avec en plus ceux des radars fixes). Ils montrent qu’il y a eu nettement moins de contrôles de vitesse que d’autres années. Ils comportent aussi une erreur car ils indiquent que la vitesse est limitée à 60 km/h au niveau du 115 route du Mandement en plein village.

Octobre 2013

Le 18 octobre 2013, parution dans la FAO, d’une demande pour l’aménagement d’un quai pour les bus et d’un passage piétons à la route de la Gare de Satigny en face de la gare. Un point noir pour la sécurité contre lequel nous nous battons depuis plusieurs années.

Octobre 2016

Projet de mise en Zone 30km/h

Dans son Rapport administratif 2015, le CA publie sous « Projet de mise en Zone 30km/h sur l’ensemble du village de Satigny »: " Ce projet a vu le jour suite à une demande d’une partie de la population satignote, par le biais d’une pétition adressée au Grand-conseil genevois, à propos du trafic intensif sur la route cantonale du Mandement, suivie de diverses autres problématiques émergentes liées à la circulation routière dans le village.
Le sujet se devait d’être abordé de façon globale, à l’échelle du village et ce, avec le concours de l’Etat de Genève, puisque les routes du Mandement et de la Gare-de-Satigny sont des voies propriété du canton.
C’est à cet effet qu’un groupe de travail a été constitué, soit pour le canton le Département de l’environnement, des transports et de l’agriculture, Direction générale du génie-civil (DETA-DGGC), ainsi que la Direction générale des transports (DETA-DGT) et la Commune accompagnés de mandataires spécialisés en urbanisme et en génie-civil, en vue d’étudier la faisabilité d’une mise en zone à 30 km/h sur l’entier du périmètre de Satigny-village.
L’étude de ce projet, qui nous tient particulièrement à cœur, a nécessité un intense travail de concertation entre les parties engagées, tant les enjeux et contraintes des uns et des autres étaient parfois complexes à faire converger dans la même direction. Il faut savoir que l’envergure de ce projet de modération de trafic est une première du genre dans le canton de Genève !
Pari tenu fin 2015, le groupe de travail a permis d’élaborer un rapport final, ainsi qu’un avant-projet d’intention définissant les principes d’aménagements convenant à toutes les parties concernées, et qui pourront être développés dans la phase de projet. Affaire à suivre.

 

| Retour vers "Dossiers" | Haut de la page| Début du chapitre

Mobilité

Décembre 2010

L’arrivée des nouvelles rames "FLIRT" des CFF, qui ont dorénavant une 1ère classe, soulève des tollés parmi les usagers aux heures de pointe. Les deux classes sont suroccupées et les voyageurs qui s’installent en 1ère sont mis à l’amende (Fr. 80.-). L’un de nos membres a écrit aux CFF pour dénoncer cette situation.

Les CFF ont répondu en date du 2 février.

Conférence sur la mobilité
Un nombreux public
Conférence sur la mobilité
Mme Künzler

L’AHCSA a décidé d’organiser une réunion publique sur le thème de la politique de la mobilité dans les communes périphériques qui subissent des nuisances croissantes dues au trafic routier. Elle a donc écrit un courriel à Madame la conseillère d’Etat Michèle Kunzler pour l’inviter à venir s’exprimer sur ce sujet.

Mars 2011

Le jeudi 10 mars à 20h, Madame Michèle Künzler est venue s’exprimer sur sa politique de la mobilité à l’Aula de l’école de Satigny village. Sa conférence publique a été suivie d’un débat qui a rassemblé, outre le CA au complet et plusieurs membres du CM, de nombreux habitants de la commune, en tout une centaine de personnes (voir d’autres photos).

Juin 2011

Lors du CM du 21 juin, M. Poget donne des informations sur le suivi des discussions avec les CFF concernant des enfants qui avaient reçu une amende en 1ère classe avec un billet de 2ème classe. La commune a réussi à faire lever l’amende et les empêcher jusqu’à la fin de l’année scolaire. Pour la suite, elle est en discussion avec les CFF. L’idée serait de "déclasser" ce train en particulier, comme cela est déjà appliqué ailleurs en Suisse Romande.

Extrait du PV (le PV complet est consultable sur le site de la commune).

 

| Retour vers "Dossiers" | Haut de la page| Début du chapitre

Tout développer | Tout fermer (état antérieur) |

 

A titre d'essai, la largeur de la partie visible
des pages est augmentée de 100 pixels.
Info cookies
© AHCSA 2010 — 2017