Logo AHCSA

Mardi 23 juil 2019

 
Bannière AHCSA
La voix des Satignotes
Coin arrondi RAPPORT DE LA PRESIDENTE

RAPPORT  DE  LA  PRÉSIDENTE  2014

 

 

Depuis octobre de l'année dernière, nous avons continué de nous engager sur les dossiers qui nous semblent importants pour le développement de notre commune, plus particulièrement le domaine du Saugey, la modération du trafic, la Cave du Mandement et le parc du Jarlot.

Le Domaine du Saugey

Situé au centre du village, le domaine du Saugey, constitué d'une belle bâtisse du 17ème siècle et d'un parc de 11'500 m² est classé. Il représente un témoignage historique important pour Satigny et plus largement pour le canton de Genève. Il était mis en vente depuis près de 4 ans par ses anciens propriétaires. En 2012, l'AHCSA avait écrit au Conseil administratif pour que la commune achète ce domaine et ne répète pas l'erreur qu'elle avait commise à l'époque en ne se portant pas acquéreur de la Cave du Mandement. A nos yeux, le domaine du Saugey, situé au centre du village, permettait d'offrir aux habitants un magnifique parc, une maison communale et de créer de nouvelles liaisons piétonnières entre le bas et le haut du village. Nous n'avions pas reçu de réponse. Mais le dossier s'est accéléré au début de cette année. En février est parue dans la Feuille d'Avis Officielle l'annonce de la mise en vente le 30 avril par l'Office des Poursuites du domaine du Saugey. Au mois de mars, un groupe de soutien s'est formé comprenant non seulement des membres de l'AHCSA, mais aussi d'autres habitants concernés. Il a créé un flyer et récolté 250 signatures de personnes qui demandaient à nos autorités communales de saisir cette opportunité unique d'acquérir le domaine à un prix raisonnable. Elles n'ont pas été entendues. Le conseil municipal a refusé d'entrer en matière sur le principe de l'exercice du droit de préemption (13 non, 5 oui, 0 abstention). Le domaine du Saugey a été vendu le 30 avril à une société immobilière pour Fr. 4,01 Mio. Cette société l'a déjà remis en vente sur internet en juillet dernier pour Fr. 6,9 Mio.

La modération du trafic

Nous vous annoncions l'année dernière qu'était parue dans la FAO du 18 octobre la demande pour l'aménagement d'un passage piétons en face de la gare. C'est un point noir du point de vue de la sécurité contre lequel nous nous battons depuis longtemps. Le passage piétons est enfin terminé depuis cet été, après plus de 9 mois. Les autorités communales ont dû faire face à des blocages de la part des CFF. Cet exemple montre bien que la tâche pour elles n'est pas toujours facile face au Canton ou aux régies fédérales !

Depuis l'année dernière, la commune et la Direction Générale des Transports travaillent sur un concept global de modération du trafic sur l'ensemble du centre du village. Nous soutenons activement cette démarche que nous avons initiée par une pétition en 2009 déjà ! Le dossier avance très lentement. Nous avons écrit en avril de cette année à la DGT pour savoir où il en était. La personne en charge nous a répondu deux mois plus tard pour nous dire qu'il devrait être prêt à la fin de cette année. Nous avons aussi demandé au CA si nous pouvions être associés au projet en cours d'élaboration comme interlocuteurs à part entière, en suggérant aux autorités communales d'organiser une séance de travail commune réunissant des représentants de l'AHCSA, des viticulteurs, de la voirie et d'autres usagers de la route pour confronter les différents points de vue. La réponse reçue fin septembre dit, je cite « Nous n'entrons pas en matière quant à votre souhait d'une séance sous l'égide de la commune, (réunissant des représentants de votre association, de viticulteurs, de la voirie et d'autre usagers de la route). En effet nous informerons l'ensemble de la population au moment opportun ».

La Cave du Mandement

En juin 2013, les propriétaires des parcelles sur lesquelles est situé l'ensemble dit « Cave du Mandement », dont fait partie la commune, ont déposé auprès du DU (Département de l'Urbanisme) un quatrième jeu de plans pour une demande de construire. Malheureusement, comme vous nous le disions déjà l'année dernière, ce nouveau projet ne respecte toujours pas l'image directrice votée par le Conseil municipal en 2011, ni les normes de la zone 4B protégée. Nous avons à nouveau réagi et adressé nos observations au DU. Nous avons aussi été satisfaits de constater que le PAR (Direction des Plans d'Affectations) et la CMNS (Commission des Monuments, de la Nature et des Sites) ont eux aussi émis des avis défavorables, en particulier la CMNS qui a exprimé des doutes sur les volumes des constructions, l'expression des façades et la largeur de l'allée centrale. Depuis la situation a peu évolué. Le Conseil administratif in corpore a rencontré le nouveau conseiller d'Etat à la tête du DALE (Département de l'Aménagement, du Logement et de l'Energie) en charge du dossier pour défendre le projet de la commune et celui des propriétaires privés concernés. Ils ont aussi écrit, par l'intermédiaire de leur bureau d'architectes au DALE pour demander que Madame Sabine Piguet, directrice de l'Office du Patrimoine et des Sites, « revisite » le préavis de la CMNS. Ce courrier date de juin dernier. Depuis nous n'avons aucune nouvelle information officielle ou vérifiable.

A ce stade, l'important est de préciser à nouveau que l'AHCSA ne s'est jamais opposée à la construction de logements sur ces parcelles. Elle s'est au contraire mobilisée depuis les premières demandes d'autorisations de construire pour que l'on donne la priorité au logement. Mais elle souhaite aussi que les volumes de ces nouvelles constructions respectent ceux des anciennes bâtisses et n'enlaidissent pas pour des décennies, voire plus, le cœur du village.

Le parc du Jarlot

Depuis près de trois ans, l'AHCSA se préoccupe de l'avenir du terrain communal (3'332m²) situé dans le coude du chemin du Jarlot. Il est en friche et devrait être transformé en espace vert. Pour avoir l'avis des habitants directement concernés, l'AHCSA les avait conviés à une discussion autour d'un verre en novembre 2011. Il en était ressorti de nombreuses idées que nous avions transmises au CA. Les habitants demandaient en priorité de l'ombre, de la verdure et un jeu d'eau (fontaine). Ils avaient aussi beaucoup insisté sur la nécessité de modérer la vitesse du trafic sur le chemin du Jarlot pour que l'espace vert soit accessible aux jeunes enfants. Le Conseiller administratif en charge du dossier nous avait répondu à ce moment-là que l'aménagement de la parcelle serait discuté « en commission ad hoc du Conseil municipal ». Aujourd'hui le terrain est toujours en friche, mais en juin de cette année un « tout-ménage » envoyé par la commune a invité les habitants à s'inscrire à un atelier participatif pour discuter de l'aménagement d'un futur parc du Jarlot. Deux membres du comité de l'AHCSA y ont participé. Un rapport a été publié qui confirme les désirs déjà exprimés lors de notre consultation informelle organisée en novembre 2011.

Je vous rappelle que vous pouvez trouver tous les documents et courrier mentionnés sur notre site internet www.ahcsa.ch

Ce rapport est mon dernier rapport de présidente de l'AHCSA. Comme je vous l'annonçais l'année dernière j'arrive en fin de mandat. Selon nos statuts en effet, le mandat du ou de la présidente ne peut pas excéder 5 ans, ce qui, je le pense, est une très bonne chose, même s'il n'est pas toujours facile de trouver une nouvelle personne souhaitant assumer cette fonction. Mais nous aurons l'occasion d'en reparler au point 7 de notre ordre du jour.

Pour le bilan général de ces cinq années, elles ont été bien remplies pour l'ensemble du comité, qui s'est efforcé de défendre le mandat de l'AHCSA, précisé dans ses statuts, à savoir d'abord la modération de la vitesse du trafic sur les routes cantonales traversant le village et les routes communales, pour assurer en priorité la sécurité et la mobilité des piétons et des cyclistes et aussi tenter de diminuer le bruit et la pollution liés au trafic routier. Nous nous sommes aussi beaucoup mobilisés pour l'autre point important de nos statuts, c'est-à-dire l'aménagement du territoire et le suivi des projets urbanistiques, comme le montrent les dossiers de la Cave du Mandement, du domaine du Saugey, du parc du Jarlot et d'autres.

Il reste encore du travail sur la planche. Je souhaite de tout cœur que l'AHCSA continue de défendre ses valeurs et aussi et surtout qu'elle réussisse à augmenter son nombre de membres plus particulièrement parmi les nouveaux arrivants dans la commune.

Sylvie Rossel

 

© AHCSA 2010 — 2019 Info cookies   Facebook